Acoustic passion

Acoustic passion

1- Un peu de "psycho acoustique" : la spacialisation sonore

"Psycho acoustique" : "La psychoacoustique est l'étude des sensations auditives de l'homme. Elle se situe donc à la frontière entre l'acoustique, la physiologie et la psychologie." (cf. wikipédia).

Voici un site intéressant (bien évidemment en anglais ^^), sur lequel j'ai basé la plupart de mon article : http://www.ambiophonics.org/AmbioBook/intro.html

1/ Le son "hi-fi"

Un son hi-fi, c'est quoi ?

Par définition, hi-fi = high-fidelity. Un système hi-fi est donc un système de reproduction sonore censé se rapprocher le plus possible de la réalité. Une norme (qui ne me convient pas, pour de multiples raisons) à donc été mise au point avec de multiples conditions à respecter, avec plein de conditions plus ou moins strictes. Tout système répondant à toutes ces conditions peut ainsi être qualifié de système "hi-fi".

Pour moi cependant, la hi-fi n'est pas un gage de qualité pour autant, et partant du principe même de ce terme, je considère pour moi un système hi-fi (respectant ou non c'est critères de "norme") un système ayant une qualité suffisante pour tromper nos sensations et nous donner l'illusion que nous sommes (dans le cas d'un enregistrement live d'un concert) physiquement présent à ce même concert.

2/ Un critère de qualité trop négligé : la "spacialisation" sonore

C'est bien beau de vouloir faire un système "hi-fi", avec un son parfait, mais qu'en est-il de la "spacialisation" sonore ?

Dans la vie réelle, ou même dans un concert, est-ce que tout les sons que vous percevez vous parviennent de face, avec un angle maximum de 45-60° sur chaque côté  dans le meilleur des cas ? Bien sûr que non.

Je pense que c'est un aspect énormément négligé, qui a pour moi une importance CAPITALE (remarquez le jeu avec la mise en forme du mot précédent ... pour détendre ceux qui vont commencer à me détester... xD).

En revanche, il y a certains aspects qui, je n'en doute pas, ont une répercussion (je ne trouve pas de mot pour le dire) "énormément" importante sur la qualité de reproduction sonore, comme par exemple les câbles, dont les prix peuvent atteindr.... 40 000$ !!!! Et oui vous ne rêvez pas, ce sont des supra-conducteurs sortis de mars qu'on conserve à une température approchant le zéro absolu ... et qui transforme à eux tout seul le signal sonore (c'est ironique au cas où...). Oui ne rigolez pas ca existe et il existe même des gens qui les achète ! Comme quoi chez l'Homme tout est possible... Je vous épargne le prix du reste du matériel...

3/ Expérience de "spacialisation", plus ou moins fidèle
 
Pour vous en convaincre (comme moi j'ai pu m'en convaincre), voici 2 expériences que vous pouvez tentez :

1- Ecoutez les différents extraits sonores disponibles ici, dont l'enregistrement particulier permet, s'il est restitué par des écouteurs ou casque seulement (pas d'écoute sur enceintes ...) d'obtenir une localisation quasiment naturelle des sons (ça ne marche pas pour tout le monde pour des raisons de "morphologie", qui implique que le son arrivant jusqu'au tympan n'est pas modifié pareil selon l'individu).
2- Réaliser l'expérience décrite ici. Pour cela il faut des enceintes classiques, avec un minimum de qualité quand même, surtout dans les aigus (qui contient le principal de l'information concernant la spacialisation...). Si possible utilisez des hauts-parleurs ou mediums et aigus sont générés à l'aide du même haut parleur (pour des problèmes de phases entraînant un filtre en "peigne" (comb-filtering) que j'expliquerai aussi peut-être dans un autre article. Il faut également faire attention à utiliser des musiques de bonne qualité (je recommande au minimum 192kbps en mp3).

4/ Quelle différence en terme de qualité et de réalisme sonore ?

Si l'expérience est correcte pour vous (votre morphologie correspond suffisament à la tête artificielle utilisée pour les enregistrements des extraits sonores, où vous avez réussi à trouver le matériel et les musiques pour la deuxième expérience), vous avez normalement découvert la musique comme jamais vous ne l'aviez entendu auparavant.
Le son est beaucoup plus cohérent, chaque source sonore à sa propre origine géographique, par exemple :

- la guitare à 5° d'azimut (5° a gauche)
- le chanteur à 0° (en face)
- les choeurs derriere toujours en face mais derrière le chanteur
- etc.

Conséquence : vous pouvez enfin utiliser une capacité psychologique inexploitable jusqu'alors : la faculté de vous concentrer sur l'écoute d'un son particulier.

En effet, tout le monde à déjà remarqué que dans un environnement bruyant, vous pouvez vous concentrer sur des sons d'une origine géographique particulière (par exemple le dialogue de vos amis un peu plus loin...). Ici, cette faculté devient possible car le cerveau parvient à utiliser cette faculte grâce à la cohérence du son. L'écoute est moins "fatiguante", elle gagne une toute autre dimension (un peu comme la différence entre regarder un film en 2D et en 3D, ou un film en noir et blanc et un film en couleur ...) l'émotion perçue est beaucoup plus grande, les timbres sont plus fidèles à la réalité, etc.

Il n'y a rien de plus irréaliste qu'un plétore d'instruments provenant d'une seule petite boîte noire à quelques mètres de vous...

Voilà j'espère vous avoir convaincu de l'importance de la spacialisation "sonore" dans un système hi-fi, les articles suivants aborderont ce sujet plus en détail...

J'attend vos critiques (constructives si possible) et vos avis sur le forum !




03/01/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres